Objets connectés et forme physique : est-on sensible au feedback reçu ?

14279306964_f661d8df0b_zPauline de Peychpeyrou est Maitre de Conférences HDR à l’Université Paris Ouest, ses travaux porte sur la promotion et les comportements de consommation alimentaire

Sommes-nous sensibles aux informations délivrées par les bracelets connectés ? Les indications des performances de nos amis peuvent-elles nous encourager à adopter davantage de gestes positifs pour notre santé ?

Une expérimentation between-subjects a exposé aléatoirement les participants à l’un des 12 visuels correspondant à leurs résultats (fictifs) de la semaine. Le plan factoriel croise trois facteurs : la base de comparaison (son propre historique, la performance du groupe de pairs, la performance du voisinage), la nature du feedback (situation améliorée de 10%, situation détériorée de 10%) et enfin l’accompagnement via des conseils (présence vs. absence). Les analyses portent sur un échantillon de 321 répondants ayant été attentifs au stimulus proposé.

Le Modèle d’Acceptation de la Technologie présente un fort pouvoir explicatif dans l’adoption d’un grand nombre de gestes positifs (monter des escaliers, boire au moins 1,5l d’eau par jour, etc.). En revanche, et conformément aux résultats de Harries et al. (2013) sur l’absence d’effet des normes sociales, la nature du feedback reçu n’a pas d’impact sur l’intention d’adopter des gestes positifs. Les conseils n’ont pas davantage d’effet sur le nombre de gestes adoptés.

Une analyse plus fine croisant le feedback reçu et les traits de personnalité permet de dégager des effets d’interaction marginalement significatifs. Ce sont les individus ayant un locus interne de contrôle qui réagissent positivement à une performance en amélioration, ce qui rejoint les travaux de Rotter (1966) sur les effets d’une récompense. Par ailleurs, ce sont les individus considérant que la prise de risque est utile pour atteindre le succès qui réagissent positivement à une performance en amélioration.

Au final, alors que les objets connectés permettent de comparer assez facilement nos propres performances physiques à des normes sociales, les individus apparaissent peu sensibles à cette information. Deux pistes seraient à explorer pour encourager les comportements positifs : celle de la gamification (au travers de la mise en place de challenges) et celle des nudges (au travers de la présentation graphique des états actuels et des états idéaux).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s